Lâcher prise

Lâcher prise

Le lâcher prise

 

 

 

 

 

 

Le Lâcher prise : quel en est sa définition ?

Le « Lâcher prise ». Combien de fois l’avez-vous entendu ? et combien de personnes vous l’ont expliqué ? Ou ont tenté de vous en donner une définition ?

Je serais présomptueux en vous disant qu’ici vous trouverez la solution, l’explication qui vous convient. Vous trouverez simplement une approche, la mienne. 

A vous de vous l’approprier si vous le ressentez.

La vie nous amène toujours là où l’on doit aller.

Pas facile, mais la vie nous amène, ou plutôt tente de nous amener là où l’on doit aller, là où nous avons quelque chose à vivre à apprendre.

Oui, nous avons un libre arbitre et la capacité à faire des choix. Il ne faut pas le renier et, au contraire l’utiliser régulièrement pour avancer sur notre chemin de vie.

Encore faut-il faire les bons choix !

Lâcher prise ne signifie pas ne plus faire de choix mais bien continuer à en faire, en conscience, pour répondre aux attentes de la vie, de notre vie et avancer le mieux possible.

Nos choix peuvent retarder notre arrivée, nous faire passer par des chemins, je dirais

 « escarpés ». Mais au final, on sera là où la vie nous dit d’être.

Vous l’avez compris, je ne parle pas du choix du parfum de la prochaine glace que nous allons savourer, ni quel modèle de téléphone nous prendrons. Je parle des choix de vie, de ceux du type « aiguillage ».

Si l’on doit changer de région, de métier, la vie fera le nécessaire pour nous le faire comprendre. Gentiment au début puis de plus en plus brutalement jusqu’à nous obliger à le faire.

C’est là ou notre ressenti prend sa place

Ce postulat me fait dire qu’en fait, les choix sont un leurre. Quand le choix est là et qu’on est à l’écoute, en fait, on a déjà la réponse.

 

Le choix que nous posons devient un dialogue avec la vie. Le choix posé revient à dire “Oui, j’ai entendu le message et voici comment j’y” répond”.

 

Pour moi, le lâcher prise, c’est, quand un de ces choix arrive, le laisser venir. Se mettre en écoute et au final, la solution qui nous convient se présente et le choix disparaît de lui-même.

Ca ne sert à rien de forcer, de vouloir à tout prix. Non. Il faut laisser faire la vie et écouter ce qu’elle nous dit.

L’écoute est avec le cœur, pas avec la tête

Le lâcher prise vient à partir du moment où le mental est capable de se mettre au repos. En stand-by. Pas à l’arrêt complet puisque « raisonner » est une de nos facultés, alors autant s’en servir.

Simple ?

Peut être trop simple.

Et pourtant….. Mais je vous laisse faire vos propres expériences. Ou plus simplement, regarder votre vécu et voir si cette définition du « lâcher prise » s’applique.

Articles sur le même thème

Related

Soigner ou Guérir ?

Soigner ou Guérir ?

Soigner ou guérir ?            Bonne question. Les deux n’ont pas la même résonance, ni même, la même finalité!Soigner consiste à supprimer la conséquence voire à ne faire que la masquer.  Quelque part, c’est notre médecine occidentale...

lire plus
La Quête de vision

La Quête de vision

La quête de vision           Faire une quête de vision : un défi personnel à releverAprès plusieurs huttes, deux pour être précis, j’ai fait une quête de vision. C’était en 2003. C’est un autre moment fort de mon expérience de vie.La quête de...

lire plus
La nuit des Tambours Chamanique

La nuit des Tambours Chamanique

La nuit des Tambours Chamanique            La nuit des Tambours Chamaniques Vivre une nuit au rythme des tambours chamaniques Être une nuit complète en présence des tambours, à vibrer aux différents rythmes, sonorités qui en sortiront,...

lire plus