La Chenupa

 

 

 

 

 

 

Un moment de prière avec Le Grand Esprit

Avoir une Chanupa entre les mains est un privilège.

La Chanupa est un lien direct avec le Grand Esprit, un moment de communion, de prière, de demande.

Etre porteur de la Chanupa n’est pas une demande de soi : c’est avant tout une invitation à le devenir.

Comme le tambour, la Chanupa ne nous appartient pas. Elle arrive entre nos mains avec la charge, les obligations et les devoirs qui vont avec.

En particulier, on ne la sort pas quand ça nous plaît, mais quand c’est nécessaire.

Et le “quand c’est nécessaire” peut être une demande tierce, une cérémonie ou un besoin ressenti au fond de soi.

Pour moi, le premier pas est de prendre conscience que nous sommes déjà dans une communauté de vie

 

Une cérémonie de la pipe Sacrée est un moment de relliance avec soi et avec le tout.

La Chanupa, la pipe sacrée des amérindiens

En premier MERCI au Peuple Lakota d’accepter que ses pratiques se diffusent de part le monde et permette à des personnes sans aucun lien de sang avec eux de pouvoir pratiquer leurs rituels.

Sans cette ouverture, je n’aurais pas, aujourd’hui, une Chanupa entre mes mains.

Ma première Chanupa est arrivée à une vitesse incroyable.

Lors d’une cérémonie avec un Chaman, une phrase est sortie de ma bouche, sans même que je puisse l’arrêter : “J’aurai une Chanupa”.

Là, le Chaman s’est arrêté, a regardé au delà de la réalité et, en se retournant, a pris un morceau de bois et m’a dit : “Voici ton fourreau”.

Moins de deux mois après, le fourreau était percé, le fourneau cuit et, le Chaman et moi avons fumé, pour la première fois ma pipe sacrée.

Ceci c’est passé en 2005.

Par la suite, lors de cérémonie, le Chaman me demandait régulièrement de partager ma Chanupa.

En 2012, j’ai eu l’opportunité de faire une deuxième Chanupa.  La aussi, les synchronicités ont permis de la créer facilement.

Un ami colombien m’a rapporté une bûche de Palo Santo qui est devenue le fourreau de la Chanupa.

Et, avec une autre amie, j’ai pu faire mon fourneau en utilisant la technique du Raku.

Cette deuxième Chanupa est devenue ma Chanupa de cérémonie. 

La première est devenue ma Chanupa personnelle que je partage de temps en temps avec ma femme et des amis.

La légende de la femme Bison Blanc

L’arrivée de la première Chanupa est décrite dans la légende de la femme Bison blanc.

Il existe plusieurs versions de cette légende, très belle à lire ou à entendre. Je ne vais pas en rajouter une nouvelle ici. Faut juste savoir que, si vous venez pour la première fois partager une chanupa avec moi, je  partagerai la légende avec vous.

Faut savoir que la première Chanupa existe toujours et est toujours en activité.

D’une manière générale, quand vous avez l’opportunité d’entendre une légende,  prenez le temps de l’entendre, de la recevoir et d’en percevoir les énergies qui s’en dégagent. C’est un cadeau qui vous est offert.

Articles sur le même thème

Related

Les Plantes Chamaniques

Les Plantes Chamaniques

Les Plantes Chamaniquesbla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla Selon les traditions, bon nombre de chaman utilisent des plantes dans leur cérémonies. Plantes qui vont aider à faire un travail sur soi pour nous révéler tel que nous sommes. Avant d’aller plus...

lire plus
Rencontre avec le Venado

Rencontre avec le Venado

Rencontre avec le VenadoLa médecine du desertLe Peyotl est un cactus. Une petite plante, qui vit à ras de terre, qui ne se trouve que si elle le veut bien. Aller à sa rencontre est possible, mais c’est elle qui nous fera savoir si nous sommes ou pas les bienvenus.Une...

lire plus
L’Ayahuasca

L’Ayahuasca

L'AyahuascaL'Ayahuasca, un breuvage ancestraleL'Ayahuasca est un breuvage issu d’une décoction de deux lianes préparée selon un processus ancestrale connu des Chamans locaux. Ce breuvage au goût particulier va nous emmener au fond de nous même et révéler qui nous...

lire plus