Un pas en avant

Un pas en avant

Chaque pas en avant est un pas vers soi

Energie & Vibration

Le monde est énergie.

Ce postulat a mis plusieurs années pour devenir évident. Cette énergie est un lien qui unit tout ce qui est, tout ce qui vit, tout ce qui est présent sur cette terre comme dans l’espace dans lequel elle évolue.

Physiquement cela s’explique.

Descendez au niveau de l’atome. Qu’est-ce qui permet aux électrons de rester autour de son noyau ? Qu’est-ce qui permet à deux atomes de rester côte à côte ?

Maintenant, quand vous prenez une barre de fer.

C’est quoi une barre de fer si ce n’est qu’un ensemble d’atome, les mêmes, placés les uns à côté des autres ?

Prenez un ensemble plus complexe comme du bois qui est un ensemble d’atomes différents qui forment des molécules placées les unes à côtés des autres.

C’est quoi qui permet à cette barre ou à ce bois d’exister ?

C’est de l’énergie.

Des niveaux d’énergie différents suivant l’objet. Mais la première clé pour comprendre ce monde est de savoir / comprendre que tout ce qui existe est énergie.

Et un homme, ce n’est aussi qu’un ensemble composé principalement de molécules de carbone et d’eau (c’est aussi une véritable usine chimique, mais j’en parle dans un autre chapitre de ce site)

Mais c’est aussi de l’énergie. A des niveaux différents, mais c’est de l’énergie.

Si tout est énergie, pourquoi il y a t il autant de différence ?

Pourquoi est-ce que cette barre de fer, ce bout de bois ou l’homme ne sont-il pas pareils ?

Une différence est la vie (selon notre conception occidentale). Le fer ne vit pas. Par contre le bois ou l’homme vivent.

Le lien entre ces trois formes de vie est le niveau d’énergie qu’ils possèdent mais aussi le niveau vibratoire.

Déjà, autour du noyau de l’atome, chaque électron gravite avec des oscillations (le mouvement brownien). Et l’oscillation est la base de la vibration.

Une barre de fer est inerte et a un niveau vibratoire fixé par sa forme, par son revêtement, par son utilisation, mais fixe tant qu’aucune action ne vienne apporter une modification, un changement.

Un morceau de bois est aussi « inerte » et a un autre niveau vibratoire, différent suivant les saisons, suivant l’étape de vie de ce morceau de bois, mais qui se répète d’une année sur l’autre, jusqu’à sa mort et sa décomposition (dans le cas d’un cycle naturel complet).

L’homme n’est pas inerte (quoique ? ? ?) mais a aussi des niveaux vibratoires.

Différents suivant les périodes de sa vie. Suivant s’il est en forme, malade ou, et, j’en suis convaincu, suivant son niveau de conscience et son niveau énergétique.

Ceci dit, les couleurs sont une vibration. Leurs particularités sont d’être visibles par l’oeil humain. Mais le spectre de vibration va beaucoup plus loin que le visible.

Par exemple, les ultra-son, les ultra-violet, les ondes radios, etc… sont des vibrations que l’oeil ne perçoit pas, ni les oreilles d’ailleurs.

Nous avons donc des vibrations visibles, invisibles et je pense « subtile »

Les visibles ne sont pas là que pour le plaisir des yeux : Les couleurs ont des effets sur nous.

Ne dit ton pas voir la vie en rose, n‘y voir que du bleu, avoir des idées noires, etc….

Si les couleurs n’avaient aucun effet, ces expressions populaires n’existeraient pas.

Le rouge n’est-elle pas cataloguée comme excitante et le bleu comme calmante ?

Et le jaune comme couleur de la créativité ?

Les invisibles sont celles que nous ne voyons pas mais dont nous pouvons, à l’aide d’appareil, les détecter. Je pense aux ultra son, aux ultra violets, aux ondes radio, etc….

Ont elles des effets sur nous ?

D’abord pourquoi n’en auraient-elles pas ? Si les couleurs en ont, pourquoi celles qui sont juste à côté dans le spectre n’en auraient-illes pas ?

Pour mémoire, on se protège des ultra-violet quand on s’expose au soleil, et les ultra-sons servent à nettoyer, à coller des matériaux, etc….

Quels effets ont-elles sur nous ? Là nous rentrons dans un vaste débat.

Ce qui est sûr, c’est que nous sommes entourés par ces vibrations, nous les subissons quotidiennement. Donc, si effet il y a et qu’il ne soit pas visible sur le court terme, il est sûrement sur le long terme. Mais de quelle manière ? Là, je n’ai pas de réponse.

Ensuite, il y a les vibrations que je qualifie de « subtiles ».

Est-ce des vibrations ? Ont-elles les mêmes propriétés que les autres ?

Je ne sais pas.

Ce que je sais, c’est qu’il y a quelque chose qui existe, qui vient en complément aux notions d’énergie et de vibration. Une troisième composante.

Aujourd’hui je la qualifie de vibration subtile, à défaut d’un autre vocable.

Peut-être que ces vibrations subtiles ne sont que les harmoniques des vibrations que chaque corps peut émettre dans des conditions particulières comme la résonance pour n’en citer qu’un.

Qu’ont-elles de particulier ? Je pense qu’elles sont à la base de l’intuition.

Je pense que se sont-elles qui font que deux personnes s’entendent ou se détestent. Se sont-elles qui font que l’on trouve qu’un arbre est plus beau qu’un autre par exemple.

Je suis convaincu que les médiums ou les sourciers par exemple, les perçoivent… même s’ils n’en ont pas forcément conscience.

De même, je suis convaincu que l’homme a la possibilité de modifier son niveau d’énergie, son niveau vibratoire et par répercussion son niveau de vibration subtile. Volontairement ou non, il en a la possibilité.

Pour reprendre l’exemple de l’arbre plus beau que son voisin, ce n’est pas l’arbre qui change d’harmonique ou de vibration, mais celui qui le regarde. Celui-ci à un niveau vibratoire qui est en harmonie avec celui de l’arbre, qui entre en résonance avec celui de l’arbre et que les harmoniques (vibrations subtiles) qui en découlent font que Cet arbre sera, à ses yeux, resplendissant.

Comment l’homme peut-il devenir sensible à ces vibrations et générer lui-même ses harmoniques ?

En en prenant conscience et en élevant son niveau de conscience.

Plus loin, je décris des outils qui permettent de le faire. Mais cette élévation n’est pas facile et ne se fait pas du jour au lendemain.

Et il n’y a pas de recette miracle. Il y a un chemin de Vie. A vous de le trouver, de le parcourir et de savoir prendre du recul pour visualiser et prendre conscience de votre évolution.

Pour cela, il y a du travail à faire. Sur soi, en soi et autour de soi. Les outils que je décris sont ceux dont j’ai eu connaissance, il en existe d’autres, mais ce ne sont que des moyens parmi d’autres pour y arriver.

Laisser un commentaire