Un pas en avant

Un pas en avant

Chaque pas en avant est un pas vers soi

Apprendre à se poser

Apprendre à se poser

Se poser, c’est prendre du temps pour méditer.

Se poser peut se faire de plusieurs manières. Très simple ou très compliquée, à chacun de choisir.

Ici nous ne parlerons que des manières simples.

Les manières compliquées n’apportent rien de mieux ou de plus si ce n’est un protocole plus dense, plus important, plus long. Mais gardons en mémoire que certaines personnes ont besoin de cette complexité. Cela fait partie de leur vie.

Une première méthode pour se poser consiste simplement à :

  • Arrêter ce que l’on fait,
  • Prendre quelques secondes pour positionner son corps de manière confortable pour soi,
  • Prendre une ou deux respirations profondes
  • Observer dans le détail ce qui est autour de nous
  • Et, au bout de quelques instants, de repartir dans nos occupations.

L’observation des détails va permettre d’occuper le mental qui va enregistrer ce qu’il voit et par là même, d’arrêter ses cogitations. Et quand on parle de détail, ce n’est pas le mail qu’on vient de recevoir, non, ce sont les objets et les personnes qui sont autour de nous.

Voilà pour un instant avec soi. A répéter sans modération, aussi souvent que nécessaire.

Une autre méthode, simple, mais qui demande un peu plus de temps, disons au moins trois minutes, consiste à :

  • Se placer dans un espace dédié à la méditation
  • S’asseoir confortablement, si possible, le dos droit et les pieds bien au sol sans les croiser,
  • Laisser ses bras posés sur ses jambes ou croiser ses mains sur son cœur selon notre ressenti
  • Prendre une première respiration profonde
  • En faire une seconde en visualisant que le souffle vient du centre de la terre, traverse notre corps des pieds à la tête pour aller au centre de l’univers, à la source,
  • En faire une troisième qui part du centre de l’univers, de la source pour aller au centre de la terre en traversant notre corps de la tête aux pieds,
  • Ressentir cette énergie nous traverser et visualiser notre ancrage à la terre et au ciel,
  • Partout où nous sentons un blocage dans cette circulation, apporter de la lumière, de l’amour,
  • Ressentir ce qui se passe au fond de nous, sans forcément y mettre des mots et des explications.
  • Quand on souhaite s’arrêter, prendre le temps de visualiser la pièce où nous nous sommes posé, avec le maximum de détails possible
  • Ouvrir les yeux quand on le sent
  • Prendre là aussi le temps de revenir ici et maintenant

Le protocole est plus long, mais cela demande juste quelques minutes. Vous verrez que rapidement l’ancrage avec la terre et le ciel se fera naturellement.

Quand vous serez prêt, vous pourrez aller plus loin avec un champ de possibilités qui s’offre à vous, juste limité par votre imagination et vos peurs.

Donc, pour quand vous serez prêt, voici un autre protocole :

  • Commencez par sécuriser l’emplacement ou vous allez vous poser. Couper votre téléphone, mettez un mot sur la porte pour ne pas être dérangé.
  • Allumez une bougie qui symbolise la lumière de la vie, mais aussi que vous allez démarrer une méditation
  • Asseyez-vous confortablement, si possible, le dos droit et les pieds bien au sol sans les croiser. Vous n’êtes pas obligé de prendre la position du lotus, sauf si vous êtes bien avec.
  • Laissez ses bras posés sur ses jambes ou croiser ses mains sur son cœur selon notre ressenti
  • Prendre une première respiration profonde,
  • Fermez les yeux pour entrer en soi,
  • En faire une seconde en visualisant que le souffle vient du centre de la terre, traverse notre corps des pieds à la tête pour aller au centre de l’univers, à la source,
  • En faire une troisième qui part du centre de l’univers, de la source pour aller au centre de la terre en traversant notre corps de la tête aux pieds,
  • Répétez ces respirations si vous le ressentez,
  • Quand vous êtes prêt, avec un mental calme, une respiration profonde et lente, amenez votre conscience en vous, au centre de votre tête, comme si vous entriez en vous par le troisième œil.
  • Ressentez votre présence en vous
  • Quand vous vous sentez prêt, descendez en vous pour aller dans votre cœur, dans votre espace sacré,
  • La descente peut être instantanée mais vous pouvez aussi prendre votre temps comme si vous descendiez un escalier par exemple,
  • Une fois dans votre espace sacré, prenez un moment pour le visualiser et notez les détails de ce qui s’y trouve, de comment il est, de ce qu’il contient, s’il y a des ouvertures, des portes, des ponts, des passerelles, etc…
  • Si vous avez un sujet de méditation, demandez qu’elle ouverture vous devez franchir et passez le seuil,
  • Observez ce qui se trouve de l’autre côté,
    • S’il y a une personne, un guide, une plante, un animal, présentez-vous et attendez qu’il fasse de même, ensuite, démarrez le dialogue,
    • S’il n’y a personne, contentez-vous d’observer ce que vous voyez. Peut-être que la réponse est simplement dans cette observation,
  • Une fois votre dialogue terminé, saluez, remerciez et revenez dans votre espace sacré
  • Prenez le temps de vous poser à nouveau dans votre espace sacré
  • Quand vous le ressentez, remontez à votre point de départ, au centre de votre tête.
  • Les yeux toujours fermé, prenez le temps de visualiser la pièce où vous vous êtes posé, avec le maximum de détails possible
  • Ouvrir les yeux quand on le sent
  • Prendre là aussi le temps de revenir ici et maintenant
  • Remerciez et éteignez la bougie.
  • Notez ce qui est à noter.

Oui, ce protocole est plus long, mais la méditation peut elle aussi prendre plus de temps. Selon votre expérience, cela peut aller d’une dizaine de minute à une ou deux heures.

Avec de l’expérience, vous verrez que quand vous êtes dans votre espace sacré, vous avez vraiment accès à tout. A vous de faire vos demandes et d’écouter les réponses.

Gardez en tête que l’univers apportera les réponses que vous pouvez entendre et que l’univers est juste.

Avec le temps, vous aurez de plus en plus de facilités pour aller dans votre espace sacré. Autant au début cela peut demander plusieurs minutes, autant cela deviendra quasi instantané avec le temps.

Gardez aussi en mémoire que dans ces espaces intemporels, le temps n’existe pas que tout se passe à la vitesse de la pensée. Simplement, nous ne sommes pas prêts à vivre à cette vitesse et notre esprit demande du temps pour intégrer et ressentir ce qui se passe.

Maintenant vous avez trois méthodes pour vous poser. Allez-y graduellement. Prenez votre temps pour avancer. Il vaut mieux avancer à petit pas plutôt que d’en faire un grand et de perdre l’équilibre.

Laisser un commentaire