Un pas en avant

Un pas en avant

Chaque pas en avant est un pas vers soi

Développer son intuition

Voilà un titre prometteur.

D’abord, l’intuition c’est quoi ? L’intuition est une information que la vie vous envoie.

Définition très large, mais qui a le mérite d’être explicite. Recevoir une intuition c’est recevoir un message en direct.

Sous qu’elle forme recevons nous ce message ?

Là, ça se complique, enfin, juste un peu !

La forme va varier d’une personne à l’autre. Cela peut être un ressenti, une phrase, une mélodie, une vision, un son, etc. Cela va dépendre de chaque personne et du sens le plus développer quelle possède.

Tout le monde a de l’intuition. Mais encore faut-il l’écouter.

Pour cela, la première barrière est de se faire confiance. La seconde d’avoir confiance dans l’information reçue.

Ces deux barrières font qu’il y a un nombre impressionnant de personnes qui « n’ont pas d’intuition », du moins selon leurs paroles.

En fait, développer son intuition n’est pas le bon titre de ce texte puisque nous avons tous une intuition. Le titre devrait être : « Comment apprendre à écouter notre intuition et lui faire confiance »

La première étape est de s’écouter. Le plus simple est de noter les informations que nous recevons et de voir ce que cela donne si on suit ou pas cette information.

Si le message est « tournez à droite » et que vous alliez à gauche, qu’est-ce que cela donne pour vous ? Ou inversement, que se passe-t-il quand vous suivez votre intuition.

Et là, surtout au début, je vous préconise de noter. Noter l’intuition reçue, notez votre choix et ce qui s’est passé.

Un exemple d’intuition ?

Celle-ci, je l’ai eu en Irlande. Sur la route en direction de Shanon, je vois un panneau : « Doolit ». A cet instant c’est juste une direction qui n’est pas la mienne. Mais, une intuition me dit d’y aller.

Je prends le parti de suivre cette intuition ;

J’arrive à Doolit. Une ville en bout de route, une rue principale avec quelques commerces. Au bout de la route, la mer. L’océan.

Je pose la voiture, traverse la rue et, devant une vitrine, je reçois « entre ».

Etant sur place, j’entre. Fait le tour de la boutique qui présente quelques pulls irlandais en me demandant pourquoi je suis ici.

La vendeuse se présente à nous, comprend qu’on est français et, surprise, étant aussi française, nous parle dans notre langue. Le dialogue s’engage et on a fait une conversation de presque deux heures sur le chamanisme. Cette personne cherchait des informations pour avancer dans cette voie.

Je n’aurais pas suivi cette intuition, je serais certainement arrivé plus rapidement à Shannon, mais je n’aurais pas eu cet échange nourrissant avec une belle personne.

Je pourrais donner d‘autres exemples tout aussi surprenant.

La clé pour moi a été :

  • D’avoir une prise de conscience que ce que je recevais est de l’intuition
  • D’avoir pris confiance dans cette intuition en notant ce que je recevais et mon choix. A chaque fois que j’ai suivi mon intuition, le résultat a été bénéfique. Dans l’autre cas, au mieux, il n’y a rien eu, au pire, j’ai pris « une claque ».
  • De sortir du mental en renforçant la confiance en moi.

Le fait de recevoir des mots a facilité le processus de prise de conscience et de confiance.

Mais le principe est le même pour un ressenti. Faut prendre confiance dans le ressenti pour déjà le percevoir et le distinguer de tout ce que l’on peut ressentir d’autre.

Pour ceux qui connaisse la « prophétie des Andes », il y a un passage ou la personne cherche son chemin et son ressenti est la luminosité. Elle regarde la voie qui se présente comme étant la plus lumineuse à ses perceptions.

Le ressenti peut-être un fourmillement dans un membre.

Ca peut aussi être une perception auditive dans une oreille plus que l’autre.

Ca peut aussi être une odeur. Une odeur agréable ou désagréable.

A chacun sa manière de ressentir.

La première étape est de faire confiance à son ressenti. A partir de cet instant, le ressenti va se développer et plus il va se développer, plus vous aller lui faire confiance, etc. C’est un cercle sans fin.

Bien sûr, au début, c’est le ressenti que vous avez qui va se développer, mais avec le temps, vous pourrez constater que les autres formes de ressenti vont aussi se développer.

Arrivera un moment ou vous serez capable d’entendre des mots pour ne pas dire des phrases. D’avoir des odeurs, des sons ou des ressenti dans votre corps et parfois même simultanément ce qui ne fera qu’apporter des précisions sur l’intuition reçue.

Un conseil ? Ne négligez aucune intuition. C’est le point de départ pour prendre conscience de ce que vous percevez, ce que vous recevez.

Après, de prendre en compte votre intuition de la suivre ou de ne pas la suivre, c’est votre choix et celui-ci vous appartient.

Un autre conseil ? Evitez tout jugement sur ce que vous recevez. Je dirais même : Pas de jugement, d’aucune sorte. Recevez, écouter, entendez. Après vous ferez le choix de suivre ou pas votre intuition. Emettre un jugement dès que l’intuition pointe son nez est le meilleur moyen pour tarir cette source d’information bénéfique pour vous. Vous l’avez compris, le jugement c’est votre mental qui agit.

Un dernier conseil ? Relisez ce texte autant de fois que nécessaire pour arriver à le comprendre et à le mettre en pratique.

Maintenant c’est à vous de jouer.

Laisser un commentaire