Un pas en avant

Un pas en avant

Chaque pas en avant est un pas vers soi

Etre dans le cercle

Etre dans le cercle

Les cercles, ces cercles, tournent autour des guérisseurs. Se sont les préambules à une communauté.

Dans la passé, le guérisseur était le membre d’une communauté qui apportait son savoir, mettait ses connaissances à la disposition de tous et en retour, la communauté l’aidait à vivre.

Aujourd’hui, la communauté est plus diffuse. Elle n’est plus autour, physiquement parlant, du guérisseur, mais éparpillé dans les régions voisines, voir même au-delà.

Ce qui fait que, maintenant, un nouveau type de communauté apparait. Communauté « virtuelle » car pas à proximité& les uns des autres mais toujours basé sur le cercle et non, comme notre société sur la pyramide : Beaucoup en bas, peut en haut.

Dans un cercle, une personne arrive, il grandit et intègre le nouveau venu. Une personne part, il se « rétrécit » pour combler le vide. Chacun à une place mais cette place peut changer, évoluer dans le temps, en fonctions des énergies présentes.

Entrer dans un cercle, c’est en premier lieu rencontrer un guérisseur. Un Chaman.

Souvent, ce qui déclenche cette démarche, c’est l’échec de la médecine occidentale à seulement « soigne » un mal. Les premières rencontre peuvent être en individuel. C’est une démarche typique de notre société : On est seul avec son médecin. Mais c’est un premier pas.

Partager cette démarche est un autre pas. Car c’est aussi se partager avec les autres. Se présenter aux autres, avec ses forces mais aussi ses faiblesses. C’est présenter son être et non son paraître.

Ceci dit, c’est plus facile les premières fois, quand on connait personne et inversement, quand personnes nous connait.

C’est aussi le premier pas pour faire connaissance avec un cercle.

Dans le cercle ou je suis, je le constate. Un nouveau venu vient avec son paraître. Avec ses appréhensions et ses objectifs perso qui sont souvent de se guérir d’un malaise, d’un mal-être.

Mais cette démarche est une première étape pour intégrer le cercle. C’est d’ailleurs comme ça qu’il s’est constitué, au fil du temps.

Et, comme ces nouveaux aujourd’hui, j’ai fais de même pour moi.

Ensuite, le fait de venir, revenir, permet d’avoir une autre approche de la Vie. De percevoir les liens, la reliance que nous avons tous les uns avec les autres et même au-delà.

Avec le temps, nos actes deviennent conscients. Sont fait en pleine conscience.

Et les cérémonies prennent une autre dimension.

Aujourd’hui, cette différence est visible. L’énergie présente lors d’une cérémonie avec des « anciens », des « habitués » n’est pas la même que lorsqu’il y a des nouveaux.

Par exemple, à la cérémonie de Juin 2007, nous nous sommes tous retrouvé dans un autre niveau d’énergie, un autre monde, à partager, ressentir, s’aider mutuellement.

Mon regret est de ne pas avoir assez de perception pour revenir avec ce qui a été vécu. Heureusement d’autres l’ont ce qui nous permet d’échanger et de poser des mots sur ces épopées communes.

Ce cap est une évolution du groupe. De notre cercle qui vient de se poser en cadeaux lors des dernières cérémonies.

Ce cap montre aussi que le cercle possède une énergie propre, puissante.

Et là, je prends conscience que le cercle n’est pas seulement constitué de personnes qui en entrent ou qui en sortent selon leur besoin, mais aussi de « piliers » que, en plus du chaman, son les « anciens ».

Piliers qui soutiennent l’activité du cercle, aussi bien en cérémonie qu’entre deux cérémonies.

Cette nouvelle approche va demander à ce que le cercle se réorganise. C’est nécessaire et même indispensable pour que tous puissions continuer à avancer tout en restant ouvert aux autres, à la vie.

Ca veux aussi dire que les « anciens » vont devoir s’impliquer autrement lors des cérémonies ou seront présent des nouveaux, pour les soutenir, les aider et leur donner envie de rester, de partager et d’intégrer le cercle. Mais aussi, d’aider le chaman dans son quotidien et le soulager de tâche plus terre à terre qui prennent du temps et de l’énergie.

Mais cette réorganisation est en cours. Cette année 2007 aura vu l’énergie du cercle se déplacer sur les lieux de vie des participants. Ceux-ci n’attendent plus l’occasion d’une cérémonie pour se voir, mais un dialogue direct se met en place. Et là, il y a un renforcement du cercle.

Ca veux aussi dire que les « anciens » ont aussi des attentes que le cercle va devoir gérer pour leur permettre de continuer à évoluer, à avancer sur leur chemin de Vie.

Aujourd’hui, je peux dire que la prise de conscience de se renouveau est faite par le cercle.

La réorganisation en faite est déjà commencée. Reste à la poser de manière significative et concrète. Mais la, les décisions ne m’appartiennent pas.

Aujourd’hui, ce que je vis dans le cercle, fait que j’aimerais que nombre de mes amis puisse le comprendre et ainsi intégrer le cercle.. Mais là, c’est une autre démarche. Leur démarche. Je ne peux que les accompagner.

Par contre, il faut le dire : Il n’est pas obligatoire d’attendre d’être mal pour rencontrer un guérisseur, un chaman et ainsi faire connaissance avec un cercle. Cela peut se faire à tout moment de votre vie.