Un pas en avant

Un pas en avant

Chaque pas en avant est un pas vers soi

Rencontre avec le Venado

Rencontre avec le Vénado

Le peyolt est un cactus. Une petite plante, à ras terre, qui ne se trouve que si elle le veut bien.

Aller à sa rencontre n’est possible que si elle nous appelle.

Ce qui a été notre cas, à nous petit groupe de 6 personnes de France et curieusement, presque tous de la région lyonnaise !!!!

Son approche est progressive.

Une première prise de contact avec le désert a lieu, là où elle vie et ainsi apprendre comment on la trouve, comment on la coupe, comment on l’ingère.

Vue de l’extérieur cela parait très facile. Mais demain, jour de la première cérémonie ce sera à nous de le faire. Seul avec elle.

La cérémonie se fait en plein milieu de son lieu de vie ou un espace est créé. Un cercle, avec un autel et la place pour le feu sacré.

Le Chaman, prépare l’autel et indique les places pour chacun de nous. Chaque place à son énergie propre. Le chaman me demande d’être face à lui.

Le gardien du feu prépare et démarre le feu sacré.

Vient un premier nettoyage de nos corps énergétiques avec un petit bâton que l’on déposera dans le feu.

Puis, parcours du désert pour aller à la rencontre du vénado. A chacun d ‘en couper quelques plans. Ce qui est magique, est que plus on avance, plus il se montre à nous. En fait il se donne. Il nous appelle. Selon comme on le sent, on peut en ingérer quelques morceaux.

Retour en fin d’après-midi, à la tombée de la nuit autour du feu sacré. Préparation d’une infusion ou chacun participe pour poser ses intentions.

Et chacun prend sa place dans l’espace de cérémonie.

Quelque icaros, très profond sont chantés et là, la « grande lessive » peut démarrer.

C’est la particularité de cette plantes de pouvoir. A sa première rencontre, elle nettoie en profondeur. Au-delà de ce qu’il est possible d’imaginer.

Ensuite, elle nous enseigne. Nous fait découvrir la réalité de notre monde.

Tout ce qui est vécu est difficile à raconter, à écrire. Il faut véritablement le vivre. Et chacun le vit différemment. Chacun à son ressenti propre.

Personnellement, les deux thés m’ont fait sortir ce qui n’était pas moi. Je ne sais pas ou elle est allé chercher, mais c’est sorti. Aidé par le chaman, avec des icaros et des paroles pleines de bon sens.

Ensuite, la terre m’a appelé. Je me suis étendu sur elle. Je me suis donnée à elle, en entier, de tout mon être.

Et je suis parti. Combien de temps ? plusieurs jours ? plusieurs mois ? je dirais longtemps. Elle m’a emmené au cœur de l’univers où tout est un. J’ai été le grain de sable et l’étoile qui brillait au sein de la voute céleste. J’ai vécu ma mort. Elle m’a porté dans d’autre monde, dans d’autre dimension et pu voir que tout est énergie. On est tous différent, mais tous un.

Des dimensions de beauté, de paix, de lumière et j’ai savouré de pouvoir y rester. A chaque moment clé, le chaman est là, à côté, pour guider par une parole, par un chant, par une information, par une question. Et à chaque fois je replonge dans cet univers qui est le nôtre, dans lequel j’ai vécu un demi-siècle avant d’en découvrir sa réalité.

Le retour est lent. Je prends mon temps, volontairement. C’est trop beau et j’ai envie de graver ces images pour ne pas oublier ce qui est inoubliable.

Le petit matin est là. On a pu voir le lever de la lune, un demi-croissant orange, de toute beauté suivi par le soleil.

C’est le retour dans notre réalité. Un peu de repos avant de tout ranger et de retourner à notre hôtel.

Durant de temps, des échanges forts, intenses, ont eu lieu entre moi et notre chaman. Echange pour comprendre ce qui a été vécu, pour aider à l’intégrer.

Cette nuit, le vénado m’a littéralement lessivé, même plusieurs fois et passé à l’essoreuse. L’intégration des informations reçues se fera progressivement et peut durer plusieurs mois après la cérémonie. Le vénado m’a vraiment fait un beau cadeau pour cette première rencontre, cette première cérémonie avec lui.