Un pas en avant

Un pas en avant

Chaque pas en avant est un pas vers soi

Etre Soi

Cela peut se traduire par « Vivre sa Vie »

Tout un programme me diriez-vous. Mais quel programme !!!

Un programme que je vous invite fortement à suivre.

En fait, c’est le premier pas qui compte. Celui qui nous montre que franchir ces barrières, ses tabous, ses blocages, ses peurs, n’est en fait qu’une série d’étapes pour être mieux. Mieux en soi, Mieux dans sa tête, Mieux dans sa vie.

Et ceci pour finalement vivre pleinement, en pleine conscience sa vie.

Aujourd’hui, je constate que autour de moi, beaucoup de personne ne vivent pas leur vie.

Certain vivent la vie des autres ou n’existe qu’à travers les autres.

Ne connaissez vous pas des personnes toujours en quête d’aider les autres au lieu de s’aider soi ?

Ne connaissez vous pas des personnes qui ne peuvent vivre sans sortir ? Sans être surbooké ? Sans être présent quelques part ? J’ai un ami qui vie comme ça. Pour le voir ? Il faut s’y prendre environ 6 moi à l’avance, et encore…..

Que dire de celle qui, sans pouvoir, ne seraient rien du tout ? Et qui s’accroche jusqu’à l’article de la mort à ce pouvoir. Pouvoir qui fait qu’elle est sollicitée, mise en avant. En raccourci : Elle soigne son paraitre et non son être.

Et de celles qui ne disent jamais non de peurs de ne plus être présente dans la vie des autres. Ou dire Oui c’est quelques part retenir le demandeur. Et dire Non, c’est la peur de le perdre, alors on sacrifie son libre arbitre, sa présence et sa vie.

Sans parler des personnes qui, par une promesse faite dans le passé, souvent à un être cher la veille de son départ, se font exploiter toute leur vie. Là aussi j’ai un exemple d’une personne qui a promis à sa mère de s’occuper de son frère et de sa sœur. Résultat, elle n’a pas vécu sa vie et elle est totalement exploité par eux qui profite de la promesse faite.

En fait, sous des raisons diverses, souvent fallacieuses, ces personnes refusent de se voir. De voir leur vie. De vivre leur Vie.

Tout ceci est une fuite. Mais me direz-vous, chacune à de bonne raison de continuer leur vie, sans rien changer. Vous avez raison mais pas gain de cause. Effectivement, les raisons de vivre leur vie comme décrit ci-dessus, elles en non, et souvent de multiple. Mais pour chacun de ses cas, est-ce vraiment une vie ?

A l’aube de leur vie, la plus part n’auront rien construit et les autres auront œuvré dans le paraitre, l’apparence.

Le pire est que souvent, à un moment, elle prenne conscience de cette vie qui n’est pas la leur. Mais par peur du changement, par facilité, ……., finissent par continuer comme avant, sans rien changer.

Et pourtant, c’est juste le premier pas qui coûte. Mais je vous l’accorde : Il n’est pas facile. C’est même le plus difficile à franchir.

Si vous êtes ici et que vous vous reconnaissez, alors vous êtes sur une voie pour franchir ce pas. Mais ne sortez pas d’excuses qui porté par des mots mis ensemble « sonne creux ». Des mots que vous seul allez écouter.

Si vous êtes en train de lire ce texte, ce n’est pas par hasard. Alors écoutez-ces mots qui le composent. Laissez-les parler en vous. Méditez. Laissez circuler leur énergie, leur puissance, dans tous les recoins de votre être.

Maintenant que vous avez pris conscience de votre état, il vous avancer dans votre vie et non plus dans celle des autres ou pour les autres.

Alors commencer par penser à vous. Ne devenez pas égoïste, mais juste vous prendre en considération.

Listez vos désirs jamais aboutit. Lister vos envies. Enumérez ce que vous auriez souhaité faire. Faites une priorité et réalisez simplement le point en tête de cette liste. Bon d’accord si ce premier point concerne une vengeance, un acte vil, démoniaque, passez votre chemin. Vous n’avez rien à faire ici.

Dans le cas contraire, goutez à cette liberté d’avoir fait son choix et de l’avoir vécu. Savourez ce libre arbitre nouvellement acquis. A ce libre arbitre qui nous permet de prendre nos décisions pour vivre notre vie.

Ensuite, réalisez le deuxième point. Peut-être vous faudra-t-il en réaliser plusieurs pour savourer cette liberté ?

Moi-même j’ai acquis cette liberté avec le temps. Avec le fait de dire Non. Avec les fait de réaliser des actions simples parce que j’en avaient envie.

Mais, je dois aussi vous mettre en garde pour ne pas tomber dans l’extrême opposé qui est peux être encore plus négatif et destructeur ou l’on devient totalement égoïste, isolé, rejeté des autres, …….

Moi le premier, j’ai été vers ses extrêmes. Mais heureusement, j’étais entouré et ces personnes on su me le dire simplement et moi les écouter.

En fait, notre société nous impose de trouver un compromis entre réaliser ses désirs, sa vie et rester en société.

Personnellement, j’ai des moments de ma vie ou je ne suis pas maître de mon emploi du temps. Je le sais. J’en ai conscience et je l’accepte pour une période donné. Mais je sais aussi pourquoi je l’accepte. Et les personnes en faces, ne savent peut-être pas pourquoi je l’accepte, mais savent qu’au-delà, je reprends ma vie en main et que j’ai posé une limite à leur influence.

Et aujourd’hui, vivant dans cette conscience de mes actes, je savoure mieux mon existence mais aussi suis à ma place, dans ma vie.

Un autre moyen de parvenir à cette liberté est de réaliser nos actions en conscience.

A chaque action il y a une réaction. A chaque effet il y a une cause. Et ce que l’on vie en ce moment est la résultante des réactions et des effets des actions et cause passé.

Votre avenir est la conséquence de vos actions d’aujourd’hui. Alors prenez conscience des vos gestes, de vos pensées, de vos actes avant de les réaliser pour que votre avenir soit

Votre avenir est aussi la conséquence des actions de vos proches, mais aussi, dans une moindre mesure de vos voisins, des habitant de votre ville, de votre pays, et du reste du monde.

Bon d’accord, l’habitant du fin fond de la Chine n’aura pas d’influence directe sur votre vie. Quoique, aujourd’hui se développe dans nos continents occidentaux des modes de vie liés au Tai-Chai, au Boudisme et aux autres philosophies développées par ces peuplades lointaines. Leur in fluence à mis du temps à nous parvenir, mais elle est aujourd’hui présente.

Vos parents, vos amis, vos relations de travail, votre voisinage, etc… tous ont une influence plus ou moins directe sur votre vie puisque leurs actes vont engendrer des actions qui vont devenir des causes qui seront suivi d’effets.

Avoir connaissance de ces points est important et agir en ayant conscience de l’impact probable de nos actions sur notre vie et celle d’autrui est un grand pas en avant. Cela ne veux ps dire se « brimer » se brider se limiter mais simplement prendre conscience que l’on est pas seul et que nos actions ont une influence sur notre futur et le futur des autres.

Par exemple, si vous avez l’habitude de vidanger votre voiture et de jeter l’huile dans la nature, il y aura un impact futur sur l’environnement et sur les vies des plantes et des animaux présents dans ce lieu. Animaux que quelqu’un pourra peut être ingéré puisque la chasse est toujours d’actualité chez nous.

Comme celui de jeter un mégot non éteint en pleine forêt. En hivers, il ne se passera pas grand-chose, mais en période estivale……

Bon d’accord, ces cas sont extrêmes, mais, l’actualité le prouve, ils sont encore trop présent aujourd’hui.

Encore un exemple, brûlant, de l’actualité : Les plantations génétiquement modifiées. Aujourd’hui cultivée à titre expérimentale, mais quid de leur influence sur le futur ?

Quid de ces plantes à qui l’on apprend à ne pas se reproduire, voir à se tuer pour ne pas pousser deux fois ? Quid de leur influence sur les autres plantes environnantes ? Vont-elle aussi apprendre à ne plus se reproduire ? Et nous qui les consommons, comment notre corps va ingérer et traiter ces informations ? Que de question me diriez-vous. Mais faire l’apprentie sorcier n’est pas sans risque. Et là, le risque est présent pour nous tous. La France qui limite ces cultures, sera-t-elle le seul pays à encore avoir des plantes naturelles ? ou aura-t-elle pris un retard technologique tel qu’elle ne pourra pas le rattraper ? Rendez vous dans quelques années pour en savoir plus. Mais revenons à notre sujet de départ.

Bref, avoir conscience de ces actes, c’est se préparer notre avenir mais aussi aider nos proches, parents, amis, simples relations de tous les jours à prendre conscience de leur vie et leur permettre à eux aussi, si ce n’est déjà fait, de pouvoir avancer dans leur vie.

Et ne pas oublier que tout un chacun est un exemple pour ceux qui le côtoie. Devenir libre peux déranger, mais c’est aussi montrer que l’on peut vivre sa vie et se sortir du rôle que les autres veulent nous voir tenir pour justement, tenir le sien.

Et finalement, « Etre Soi » !!!

Laisser un commentaire