Un pas en avant

Un pas en avant

Chaque pas en avant est un pas vers soi

La mémoire de l’eau

La molécule d’eau a une propriété longtemps méconnue qui est la faculté de mémorisation.

Cette propriété est la base de l’homéopathie (et des Fleurs de Bach).

Vous savez ces petites billes rondes de couleur blanche qu’il faut faire fondre sous la langue et qui ont un goût sucré.

Le principe de fabrication (si vous avez des informations plus précises, je suis preneur) est le suivant :

Vous prenez de l’eau que vous filtrez de manière à ce qu’il ne reste que la molécule d’eau (H2O).

Cette eau, vous en mettez une quantité connue en contact avec le produit, la plante, qu’elle doit « mémoriser ».

Pour chaque CH, vous diluez cette quantité par 1000.

A l’eau résultante, vous rajouté de l’ASPARTAM (un édulcorant) et vous fabriquez des petites billes rondes de couleur blanche ou vous la mettez dans des flacons pour la prendre sous forme de goutte.

Quand vous absorbez cette eau, la mémoire de cette eau est transmise aux molécules d’eau de votre corps. L’action du produit ou de la plante ainsi mémorisée peut commencer.

Notre corps est composé de 80 % d’eau.

Cela signifie que chaque fois que nous buvons de l‘eau, la mémoire de cette eau est absorbé par notre corps.

Je me permets de faire un aparté sur le four à Micro-ondes.

Son fonctionnement est basé sur le mouvement Brownien des électrons des molécules d’eau.

Les ondes émises par ce type de four, accélèrent le mouvement brownien des électrons des molécules d’eau. Cette accélération se traduit par une élévation de température. Mais comment cela se traduit-il sur le contenu mémoriel de ces molécules d’eau ?

A défaut de savoir, ma femme et moi avons pris le parti de nous passer du four à micro ondes.

Nous avons aussi investi dans un filtre à eau. Même si l’eau de Lyon est potable, très bien traitée et bonne à boire (il faut le dire), nous ne savons pas avec précision quel traitement physico-chimique elle peut subir et ce que deviennent les informations mémorisées.

Le filtre que nous avons n’est peut être pas le filtre idéal, mais c’est mieux que rien.

Ceci étant, je pense que notre corps emmagasine d’autres informations. Je ne parle pas de la mémoire du cerveau mais bien de celle de notre corps. De celles qui se logent dans notre eau, dans nos cellules.

Ces informations sont d’ordre émotionnel.

Chaque « émotion », « traumatisme » que nous subissons, si nous n’arrivons pas à l’évacuer, à l’assimiler, reste en nous et devient un blocage énergétique.

La somme de tous les blocages énergétiques empêche la circulation de notre énergie dans notre corps. Et je pense que l’origine d’un certain nombre de maladies comme les cancers, les tumeurs, les maladies de peau, les problèmes respiratoires, etc.. en découle.

Je le dis, je ne suis pas médecin. Je ne détiens pas LA vérité. Je ne fais qu’écrire ce que je ressens, ce que je crois, suite à mes expériences personnelles. L’avenir dira si j’ai raison ou non. Maintenant, si vous avez des informations qui me permettraient de corroborer mes écrits, ou au contraire de les infirmer, merci de me les transmettre.

Les « outils » décrits dans les rubriques suivantes sont des moyens pour évacuer ces charges, permettre à nouveau la libre circulation de l’énergie dans notre corps et ainsi de se libérer de leur carcan.

Chaque charge émotionnelle en nous est un frein à la libre circulation de nos énergies. Des énergies de notre corps.

Les canaux étant les méridiens de notre corps. La base de l’acupuncture est de refaire circuler l’énergie dans ces méridiens. Mais ne supprime pas forcément les charges émotionnelles à l’origine de ces blocages.

Ceci étant, il ne faut pas croire, qu ‘à la naissance, nous avons un corps vierge de toutes émotions. Ce n’est pas vrai.

Notre corps a été conçu à partir de celui de notre mère. Notre corps a été construit avec les molécules d’eau, charge mémorielle incluse, du corps de notre mère (et un tout petit peu de celui de notre père, ne l’oublions pas, même si son rôle dans ce cas est moindre). Et elle-même a été conçue avec celui de sa mère (et un peu de son père), etc….

Je vous rassure, la charge mémorielle ne remonte pas à Adam. Au fil des générations (7 ?) elle s’estompe.

Maintenant, réfléchissez à ce qu’ont pu subir vos parents, vos grands-parents, à ce qu’ils ont pu vivre dans leur vie.

Récemment, nous avons eu deux guerres mondiales, plus celle d’Algérie. Avant on arrive à la révolution française avec le régime de terreur et les décapitations en série.

Regardez aussi les conditions de vie. Les tabous sociaux, les interdits, … etc.

Une des étapes est de comprendre son passé. C’est peut-être pour ça que la généalogie prend de l’ampleur en ce moment.

Quand je dis comprendre, ce n’est pas de savoir s’il y a eu des fautes, mais trouver où il y a eu création d’une charge émotionnelle pour la connaître, travailler dessus et l’éliminer.

De la même manière, ce que nous avons hérité du passé, nous le léguons à nos enfants, augmenté des charges que nous avons accumulé dans notre vie.

Alors pour casser cette dérive, il nous faut évacuer, se libérer, de ces charges. Déjà si vous êtes jeune et n’avez pas encore eu d’enfants, mais même si vous avez déjà fondé une famille et encore plus si vous êtes grands-parents.

Votre « libération » se verra. Elle fera prendre conscience à votre famille de ce qui s’est passé. Cela vous permettra d’agir différemment, en particulier de ne pas « charger » vos proches par de nouvelles charges émotionnelles, et vous, en vous libérant de ces charges, d’une part vous vous en porterez que mieux mais aussi, vous allez pouvoir, en racontant l’histoire de la famille, en « dévoilant » les secrets de famille, aider les autres à s’en libérer.

Vous verrez que certains « secrets » sont tenaces……

Laisser un commentaire